11- D'Agdz à Zagora (la route des kasbahs)

La route des Kasbahs
La route des Kasbahs
L'immense palmeraie ininterrompue de la vallée du Drâa
L'immense palmeraie ininterrompue de la vallée du Drâa

25/04 : Nous arrivons au camping "Les jardins de Zagora" vers 15h30, après avoir parcouru 76 km et sans avoir vu beaucoup de kasbahs. Sont-elles écroulées? Etaient-elles cachées dans la palmeraie? Nous n'avons pas la réponse. Le camping porte bien son nom, car il y a des fleurs partout, il est bien aménagé, propre et sans poussière. Dès que nous sommes installés, un homme vient dérouler un tapis devant le c-car, c'est bien sympa. Thé de bienvenue, puis repos : il fait bien chaud (32°). Vous nous enviez, hein ?

 

26/04 : Soleil, 33° dans la journée et très peu de brume. Le matin, balade à vélo en ville. Que de changements depuis 5 ans ! Enormément de constructions neuves, route à 4 voies, ronds-points. On ne reconnaît plus la petite ville tant elle a grandi et s'est embellie.

De retour au camp, on vient nous servir au c-car le couscous commandé hier, que l'on accompagne d'un succulent rosé de l'île de Ré que Guillaume et Delphine nous avaient apporté à Noël. On s'est bien régalés !

J'applique ensuite une coloration sur les cheveux de Colette. En fin d'après-midi, promenade à pied en ville, où beaucoup de gens (hommes surtout) se baladent et discutent. De retour au camp, nous avons une connexion Skype avec Jérôme, Bénédicte et Léopoldine, qui est bien contente de nous revoir depuis notre départ. Puis nos voisins nous invitent pour l'apéro : on ne peut pas toujours refuser, la vie est dure parfois ...


27/04 : Mêmes températures qu'hier et beau ciel bleu. Dans la matinée, après réparation d'une crevaison d'hier, nous partons à vélo vers l'immense palmeraie de Zagora pour faire travailler nos muscles autrement qu'à la gym d'Ablain. Par sécurité, avant de nous mettre en route, je m'arrête dans une boutique pour acheter une chambre à air. Après avoir vérifié les dimensions, le monsieur nous dit :"dans 10mn". Et le voilà qui enfourche sa mobylette et s'en va. 5mn plus tard, il revient avec ma commande, achetée où ?... Verrions-nous cela chez nous ? Il me demande 40 Dh (3,5 €), me serre la main et me souhaite bonne promenade.
En bordure de palmeraie, nous pouvons voir extérieurement quelques très beaux hôtels où l'on doit être bien, servi par des gens charmants. Après 5 km sur le goudron, nous faisons 1/2 tour pour entrer dans les labyrinthes de la palmeraie. On s'y "perd" délicieusement, mais, grâce au Mont Zagora comme point de repère, on finit par se retrouver en ville, près du camping. Pas de rencontre aujourd'hui : nous sommes partis trop tard, les travailleuses matinales étant déjà rentrées chez elles.
On mange le reste du couscous d'hier en économisant le rosé de l'île de Ré, car nous n'avons plus de vin et il n'est pas facile d'en trouver dans le Sud. Aucun Hyper dans la région, il aurait fallu en acheter à Ouarzazate !
Après-midi, un peu de nettoyage dans le c-c : on se sent plus propre après avoir supprimé la poussière des semaines précédentes.
Cette nuit, nous passons à l'heure d'été. Nous avancerons donc notre montre d'1h, et nous n'aurons plus qu'1h de décalage avec la France, ce qui facilitera les contacts avec la famille.

<--  Carnet 10                                                                                                                      Carnet 12  -->

 

Autres voyages en c-car :

 

  2001 : Roumanie (1)

  2003 : Sardaigne

  2006 : Europe Centrale

  2008 : Maroc (1)

  2009 : Peloponnese

  2010 : Maroc (2)

  2011 : Turquie

  2012 : Sicile

  2013 : Maroc (3)

  2014 : France

  2015 : Ouest USA

  2016 : Maroc (4)

  2017 : Roumanie (2)

  2018 : Maroc (5)