17- El Ouatia - Lagune de Naïla - El Ouatia

El Ouatia - Lagune de Naïla
El Ouatia - Lagune de Naïla

09/05 : Après une bonne douche chaude, nous faisons nos provisions, avant de partir dans le "grand Sud". La brume est toujours présente, mais moins épaisse qu'hier. La route longe la mer, tantôt près des falaises, tantôt plus loin. Tout le long de ces falaises (30 m de haut environ), de nombreux pêcheurs pratiquent leur activité très dangereuse. C'est aussi l'occupation de nombreux c-caristes qui viennent passer ici 1 ou 2 mois d'hiver !

 

Depuis Tan-Tan plage, nous n'avons traversé qu'un seul village, et, à un arrêt de gendarmerie (nous approchons du Sahara Marocain), nous voyons la première station de carburant en partie détaxé: 6,2 Dh/litre (0,60€) au lieu de 83 Dh(-0,80€) dans le reste du Maroc. Nous en verrons 2 autres plus loin.

Nous continuons jusqu'à notre objectif : la lagune de Knifiss-Naïla. La lagune est un très large "S" qui entre très profondément dans les terres. Elle est bordée de dunes et d'une falaise. C'est un site magnifique, mais nous n'y voyons que des mouettes, sniff ! ...Cet immense territoire a été classé "réserve de la bio-diversité" pour sa flore et sa faune (flamants roses).

Nous avons parcouru aujourd'hui 121 km de désert.

Nous décidons d'y passer la nuit en bivouac, seuls en compagnie de 4 ouvriers. Ils viennent des 4 coins du Maroc pour "désosser" un navire échoué en bord de lagune. Chacun a sa spécialité. Ils vivent chichement sous des tentes en plein soleil.

Quelques pêcheurs habitent plus loin dans des cabanes faites de pierres, cartons, palettes, plastiques, cordes et filets de pêche. Le tout est fort bien arrimé et résiste bien aux tempêtes. Mais ils vivent dans une insalubrité complète.

Malgré tout, ce petit monde est fort sympathique.

 

10/05 : Nuit très calme, ce matin, la brume est plus légère. Un des ouvriers vient nous saluer, et nous explique qu'il a passé une partie de la nuit à "monter la garde" pour assurer notre protection... Nous le remercions vivement.

Avec les jumelles, nous réussissons à observer, de l'autre côté de la lagune, un petite troupe de flamants roses: nous sommes enfin récompensés !

Après le petit-déjeuner, nous poussons quelques km plus au Sud pour essayer de nous approcher du bout de la lagune, car là, elle est entourée de dunes et c'est un endroit super !. Mais nous sommes trop loin pour pouvoir nous en approcher facilement, et nous faisons 1/2 tour en direction de Tan Tan. Bien entendu, en passant à la dernière station détaxée, nous faisons le plein de Gas Oil à 6,2 Dh !

 

A Tan Tan plage, nous nous arrêtons à l'auberge-camping "Les 2 Chameaux" pour y manger un couscous. Christine, la patronne bretonne, nous indique qu'elle a la Wifi, si on a besoin. Nous lui répondons que notre ordi est en panne. Aussitôt, elle téléphone à son dépanneur informatique, qui nous fixe RdV à 15h30. En 1/2 h, il nous répare l'engin (100 Dh -10€ à peine-), ce qui me permet de continuer le blog au camping de Christine où nous passons la nuit.

Le soir vers 20h, un groupe de cylistes marocains, dont 1 femme, arrive au camping. Ils ont parcouru ce jour 180 km, et demain, ils en parcourront 150 vers le Sud ! Chapeau à eux, car il fait chaud et la route est dangereuse.

<--  Carnet 16                                                                                                                      Carnet 18  -->

 

Autres voyages en c-car :

 

  2001 : Roumanie (1)

  2003 : Sardaigne

  2006 : Europe Centrale

  2008 : Maroc (1)

  2009 : Peloponnese

  2010 : Maroc (2)

  2011 : Turquie

  2012 : Sicile

  2013 : Maroc (3)

  2014 : France

  2015 : Ouest USA

  2016 : Maroc (4)

  2017 : Roumanie (2)

  2018 : Maroc (5)

  2019 : Pays Baltes