10- De Ouarzazate à Agdz

De Ouarzazate à Agdz (prononcez "agdès")
De Ouarzazate à Agdz (prononcez "agdès")

22/04 : Nous quittons ce matin le camping "L'Escale" pour rejoindre Agdz au S-E de Ouazazate. Un petit arrêt dans cette ville nous permet d'acheter de la viande chez un boucher, et de compléter notre provision de bières (au cas où on n'en trouverait plus avant longtemps !!!)

Le soleil est présent, mais un peu voilé, et le vent souffle toujours assez fort. Pour l'instant, nous récoltons beaucoup de poussières, mais pas encore de sable. J'espère qu'on échappera à ces fameuses tempêtes !

Par contre, à un endroit, sur 1km au moins, les petites plantes épineuses sont en fleurs: de grosses fleurs bleues, roses, blanches ou noires, en plastique: quel joli décor !!! (voir la photo)

Sur la route, qui traverse un plateau désertique, très coloré et découpé par les oueds saisonniers depuis des millions d'années, nous prenons en stop un berbère parlant un français impeccable, qui a déjà parcouru 15km pour descendre de sa montagne. Il veut aller jusqu'au prochain village. Nous lui évitons ainsi 15 km supplémentaires à pied sous le soleil et le vent ... Enroute, il nous explique qu'il a laissé sa mère à la kaïma avec le troupeau de 360 moutons et chèvres, que lui s'occupe de ramasser et d'acheter la laine pour un groupe de femmes qui tissent des tapis et autres articles.

Nous arrivons à 13h30 au camping "Kasbah de la palmeraie" d'Agdz où nous resterons quelques jours. Nous avons parcouru 119 km.

Dans l'après-midi, je rédige le carnet, le ciel se dégage un peu. 2 c-cars s'installent, et d'autres touristes occupent des chambres. Vers 18h30, peu avant le coucher du soleil, un car de tourisme déverse au camping un bon groupe de jeunes hollandais qui s'installent pour la nuit. Ils dormiront à la belle étoile.

23/04 : Ce matin, le vent est tombé, grand ciel bleu et soleil. Nous partons pour 2 heures de balade à vélo dans la palmeraie, bien cultivée et très verte grâce à une irrigation bien règlementée. Nous y voyons des céréales, des fèves, de la luzerne, des grenadiers, des amandiers, des figuiers... Nous croisons des bergers rentrant avec un petit troupeau de maguettes.

 

24/04 : Nous allons retrouver Hassan, un berbère avec qui nous avions sympathisé il y a 5 ans, qui nous reconnaît de suite. Discussion autour d'un thé. Cet homme qui n'a pas été à l'école parle très bien le français, un peu d'anglais, d'allemand et d'italien ! Il a une philosophie de vie extraordinaire, l'échange est très intéressant.

Agdz est en pleins travaux, il y a de la poussière partout. Avec le vent, c'est une catastrophe !

 

25/04 : Départ du camping, où nous voyons l'épouse française du propriétaire. Elle doit accoucher dans les heures ou jours qui arrivent, à la maternité d'Agdz. L'enfant sera présenté à toute la famille le 3° jour de sa naissance, et il aura son prénom le 7° ou le 8° jour (tradition : mortalité possible).

Passage à la banque, puis chez Hassan, et enfin au grand souk hebdomadaire, avant de prendre la route de la vallée du Draâ vers Zagora, au Sud.

<--  Carnet 9                                                                                                                        Carnet 11  -->

 

Autres voyages en c-car :

 

  2001 : Roumanie (1)

  2003 : Sardaigne

  2006 : Europe Centrale

  2008 : Maroc (1)

  2009 : Peloponnese

  2010 : Maroc (2)

  2011 : Turquie

  2012 : Sicile

  2013 : Maroc (3)

  2014 : France

  2015 : Ouest USA

  2016 : Maroc (4)

  2017 : Roumanie (2)

  2018 : Maroc (5)

  2019 : Pays Baltes